ericsson.com
Your location is listed as Global
Login

Ringside Views

Ringside Views est une lettre d’information trimestrielle consacrée aux thèmes importants du secteur des Technologies de l’Information et de la Communication. Chaque numéro aborde les questions qui seront posées lors de notre session Ringside suivante . Il s’agit d’un événement diffusé en direct au cours duquel des participants du secteur traitent des problèmes et des opportunités du marché. La première édition aura lieu le 13 juin sur le thème de la 5G et de l’IoT.

Un moment crucial pour l’essor de la 5G et de l’IoT

Dans un univers Internet basé sur les cycles logiciels et les processus de développement et d’exploitation, les opérateurs qui adoptent une attitude attentiste à l’égard de la 5G et de l’IoT risquent fort de passer à côté d’un marché qui va devenir le socle de tous les segments industriels verticaux.

Lire l’article
Ray Le Maistre

La 5G, une opportunité d’évolution à ne pas manquer?

Ray Le Maistre

Rédacteur en chef de Light Reading

Perspectives sur l’industrie

Ray Le Maistre, rédacteur en chef de Light Reading, nous fait part de ses réflexions au sujet du besoin urgent de consensus autour de la 5G. Cliquez ci-dessous pour lire cet article exclusif. 

« La 5G représente une opportunité de progression majeure dans tous les secteurs mais le battage médiatique autour de cette technologie, ainsi que des attentes irréalistes risquent de miner la confiance et la collaboration nécessaires pour en faire une réalité. »

Lire l’article

Ericsson sur le gril

Prenez quelques instants pour écouter Arun Bansal, vice-président d’Ericsson et responsable de la région Europe/Amérique latine, évoquer le retard de l’Europe par rapport à la 5G, comprendre ce que les opérateurs doivent faire pour soutenir l’innovation et les choix difficiles qu’ils devront faire dans un avenir proche.

Déploiement de la 5G: les pre-requis

Exploitation des actifs existants

Les opérateurs n’ont aucune excuse pour repousser la mise en place des fondations requises pour les réseaux mobiles de dernière génération, la norme 5G New Radio (NR) intégrant la rétrocompatibilité. La mise en place des bases adéquates n’est cependant pas une mince affaire sur le plan de la rentabilité.

Contrairement aux technologies mobiles qui ont précédé, la 5G présente l’opportunité d’exploiter de nouveaux flux de revenus par le déploiement d'un réseau qui peut être adapté pour répondre sur mesure aux exigences variées des différents segments verticaux, de la santé, de l’industrie, en passant par les services publics et les transports. Certains secteurs auront besoin d’un débit élevé et d’une faible latence et seront disposés à payer davantage pour cela tandis que d’autres devront connecter de très nombreux appareils au réseau en limitant les coûts et en consommant aussi peu d’énergie que possible.

Les opérateurs doivent prendre en compte le fait que les nouveaux flux de revenus sont susceptibles de provenir de différentes sources avec des demandes uniques en matière d’infrastructure. C'est dans cet esprit qu'Ericsson a développé une stratégie innovante pour le déploiement de la 5G, qui permet aux opérateurs de réagir rapidement en exploitant leurs réseaux existants tout en se positionnant pour proposer des services sur mesure, en réponse aux différents cas d’usage..

Lire le rapport

Partenaire pour le developpement de l’écosystème des opérateurs telecoms

Un écosystème à prendre en compte

La 5G apportera avec elle toute une série d’opportunités nouvelles et un énorme potentiel financier pour les opérateurs. Ces derniers devront cependant apporter des changements pour soutenir leurs propres partenaires B2B.

Comme Michael Martinsson, responsable du marketing des solutions informatiques et cloud d’Ericsson, le souligne dans l’article suivant du blog, les opérateurs doivent d’abord se pencher sur leur entreprise avant de procéder à la transformation digitale d’autres sociétés et de monétiser ces relations. Les opérateurs ont besoin d’interfaces de programmation d’applications ouvertes pour leur usage et dans le cadre de leur collaboration avec des partenaires externes. Ils ont également besoin d’aide pour présenter les informations analytiques et capitaliser sur la richesse des données créées par les réseaux. De meilleures capacités BSS sont également essentielles pour répondre aux demandes en temps réel de plus grands écosystèmes.

Les opérateurs vont devoir relever des défis majeurs. Ceux qui travaillent avec leurs partenaires sont cependant les plus susceptibles de développer des relations durables et rentables.

Lire le blog

Pourquoi n’utilisons-nous pas plus d’appareils intelligents au quotidien?

Un rêve orchestré

Cela fait des décennies que nous sommes confrontés à des visions futuristes d’un quotidien intelligent, rempli d’appareils connectés. La technologie pour faire de ces visions une réalité existe. Alors pourquoi s’agit-il encore d’un rêve et que devons-nous changer ?

La réponse est simple : l’orchestration. Le quotidien connecté évolue sous la forme d’une série d’applications et de technologies de différents fournisseurs qui doivent fonctionner ensemble pour créer une expérience en continu. Cependant, en raison des différentes permutations et des interactions possibles, les opérateurs doivent rester souples et apporter leur contribution avec des données réseau, des interfaces de programmation d’applications ouvertes, des collaborations et de larges écosystèmes.  L’orchestration doit venir des consommateurs.

Lire le blog

Exploration des stratégies IoT

Différents modèles possibles

Pionniers, les opérateurs qui prennent une longueur d'avance ouvrent une voie d'accès aux richesses de l'IoT pour l’ensemble du secteur.

Tel est l’élément mis en lumière par une étude d’Ericsson menée auprès de 20 principaux prestataires de services IoT. En analysant leur approche du marché et les capacités qu’ils ont en commun, le rapport définit divers rôles au sein de l’IoT, adaptés aux différents types d’opérateurs. Ces rôles vont des prestataires de services axés sur une connectivité évolutive fiable aux créateurs de services qui proposent des services de bout en bout pour aider les clients à transformer leur entreprise sur le plan digital.

Le rapport établit également un cadre qui positionne les services que les opérateurs peuvent déployer pour monter dans la chaîne de valeur IoT. 

Avec 20 milliards d’appareils IoT connectés d’ici 2023, aucun opérateur ne souhaite passer à côté de l’opportunité de développer un nouveau flux de revenus. Comme ce rapport le démontre, il existe des opérateurs pionniers dont il serait bien de suivre l’exemple.

Lire le rapport

Comment profiter du potentiel de digitalisation offert par la 5G

Une segmentation pour y voir plus clair 

Où qu'ils regardent, les opérateurs sont assaillis de promesses de nouvelles sources considérables de revenus, rendus possibles par l’arrivée de la technologie mobile 5G et les capacités IoT liées. Par où doivent-ils commencer ? Les belles paroles ne suffisent pas et les opérateurs doivent également être guidés sur la manière dont ils peuvent exploiter ces nouvelles opportunités.

La réponse consiste à segmenter le marché en groupes. Ericsson a, en collaboration avec Arthur D Little, divisé le marché, qui pourrait représenter jusqu’à 619 milliards de dollars pour les opérateurs d’ici 2026, en neuf groupes basés sur des applications, afin de guider les opérateurs et les aider à relever les défis du déploiement. Cette approche permet de répartir les risques et les bénéfices au niveau de l’ensemble des utilisations et des secteurs.

Deux secteurs sont particulièrement concernés : l’automatisation et l’automobile. Le groupe de l’automatisation en temps réel est le plus important avec un potentiel financier de 101 milliards de dollars. Des applications telles que les capteurs à distance et les compteurs intelligents sont déjà utilisées. La 5G crée du potentiel pour des applications essentielles dans des secteurs tels que la santé, l’énergie ou les véhicules connectés. Un potentiel moindre (69 milliards de dollars) mais plus accessible. De nouvelles réglementations et de nouveaux modèles de monétisation pourraient cependant poser problème.

Les opérateurs doivent s’appuyer sur leurs forces lorsqu’il s’agit de choisir les groupes à cibler. Ils devront faire également évoluer en conséquence les structures opérationnelles et les modèles d’entreprise existants. S’ils sont ambitieux, ils peuvent même générer des revenus importants.

Lire le rapport

5G: La problematique du spectre

Où se trouve la main invisible?

La 5G représente une formidable opportunité de développement économique et d’amélioration de la productivité si les pays sont en mesure de capitaliser sur cette technologie. La disponibilité du spectre est, comme ce fut le cas avec la 3G et la 4G, l’un des principaux obstacles à la progression de la 5G. L’Europe et l’Amérique latine ont déjà du retard sur les États-Unis, la Corée du Sud et d’autres pays plus proactifs.

Des promesses et des progrès ont été faits. Toutefois, les efforts mis en œuvre ne sont pas suffisants pour garantir un spectre précis et adapté au niveau de l’ensemble des marchés. Un retard plus important ou une approche fragmentée pourrait entraîner des pertes d'opportunité en termes d'innovation et d’Industrie 4.0. 

Tout n’est cependant pas perdu : des décisions politiques intelligentes, mettant l’accent sur le déploiement plutôt que sur la rentabilité, pourraient remettre l’Europe dans la course.

Lire l’article

Expérience 5G pour la première fois à Massy

Nous avons eu le plaisir d’accueillir au sein de notre entreprise le Maire de Massy, des élus locaux ainsi que des membres de l’ARCEP afin qu’ils viennent vivre l’expérience 5G pour la première fois à Massy. Ils ont ainsi pu piloter un véhicule à 1600 km de distance, situé en Suède, grâce à notre technologie 5G.

En savoir plus

Ericsson à Vivatechnology

Ericsson a soutenu l’Ambassade de Suède lors de Vivatechnology, le salon consacré à l'innovation technologique et aux start-up, afin de monter le premier pavillon Suédois à Vivatech, en collaboration avec Spotify et six start up (Ideahunt, Inex One, Internago, Mytoz, Navetti,  Seabubbles). Le Président d’Ericsson France, Franck Bouétard, a ainsi pu rencontrer, entre autres, le Ministre Suédois des entreprises et de l’innovation, Mikael Damberg, l’Ambassadeur de Suède en France, Veronika Wand-Danielsson et le CEO de Spotify…

En savoir plus