Un temps pour apprendre : l'impact de la technologie sur l'éducation, l'inclusion et le travail

Disponible en English Français

Aujourd'hui, être connecté permet à des millions de personnes de travailler et d'apprendre depuis leur domicile. Mais qu'en est-il de ceux qui n'ont pas accès aux technologies de l’information et de la communication (TIC) ? Le Programme Ericsson Educate a pour ambition principale de répondre aux problèmes liés à l'inégalité numérique et à la nécessaire évolution des compétences pour maîtriser les TIC.

Digital : des enfants travaillant sur un ordinateur

Ericsson's Chief Learning Officer

Category & Hashtags

Être connecté est l’un des facteurs qui favorisent l'apprentissage. Cependant, l'inclusion et l'empathie restent les conditions préalables pour garantir que l'enseignement nous conduit dans la bonne direction. Aujourd'hui plus que jamais, être connecté est vital et ceux qui ne disposent pas d'une connexion sûre et fiable sont de plus en plus désavantagés.

L'épidémie de COVID-19 continue de perturber l'école et l'éducation, non seulement parce qu'elle implique une transformation complète des méthodes d'apprentissage en ligne, mais aussi parce qu'elle exige de nombreux investissements pour combler le fossé créé par l'inégalité numérique. Pour que cette éducation puisse avoir lieu, il est important de rassembler deux éléments afin d’assurer un apprentissage dans de bonnes conditions : une connexion, qui assure la continuité, et un accès virtuel.

enfants regardant un téléphone

Environ 1,3 milliard d'étudiants et de jeunes à travers la planète sont touchés par les fermetures d'écoles et d'universités dues à la pandémie de COVID-19.


Les défis de l'éducation numérique en cas de pandémie

Selon l'UNESCO, environ 1,3 milliard d'étudiants et de jeunes à travers la planète sont touchés par la fermeture des écoles et des universités due à l'épidémie de COVID-19.

Fournir des programmes d'éducation en ligne et complets aux gouvernements et aux établissements d'enseignement est une demande mondiale. Bien qu’il ne soit pas surprenant que ces besoins soient généralement plus prononcés dans les endroits les plus reculés, l’UNESCO espère effacer ces disparités régionales. Même dans les zones scolaires technologiquement avancées, de nombreux élèves n'ont pas accès à l'équipement, aux infrastructures, à la sécurité alimentaire ou à la stabilité domestique nécessaire pour apprendre dans de bonnes conditions.

Ericsson est fière de faire partie de la Coalition mondiale pour l'éducation lancée par l'UNESCO pour faciliter l'apprentissage des enfants et des jeunes en cette période de perturbations soudaines et sans précédent de l'éducation. Comme l’a souligné l'UNESCO : "L'investissement dans l'apprentissage à distance devrait à la fois atténuer la perturbation immédiate causée par COVID-19 et établir des approches pour développer des systèmes éducatifs plus ouverts et plus flexibles pour l'avenir". Jamais auparavant la planète entière n'a eu besoin de s'unir en temps réel contre un adversaire invisible ; les gouvernements, la société civile, les organisations à but non lucratif et le secteur privé unissent leurs forces pour combattre la pandémie, ainsi que ses conséquences éducatives et économiques. Comme l'UNESCO l'indique clairement, une partie de ce combat est une construction : nous devons co-créer des systèmes d'apprentissage numériques plus inclusifs qui préparent les étudiants d'aujourd'hui à réinventer continuellement leurs compétences et leurs mentalités pour demain.

Découvrez comment Ericsson contribue à améliorer l'éducation de plus de 10 000 jeunes chaque année en Inde grâce à ses initiatives et à ses partenariats.


Les défis de l'enseignement à l'ère numérique

L'enseignement traditionnel a toujours régné dans les salles de classe, mais l’importance des environnements numériques ou de l’enseignement à distance posent des défis importants qui exigent une adaptation, une préparation, un soutien et un engagement. La liste est impressionnante : contacts limités ou inexistants avec les élèves, des modes d'interactions et d’enseignement à revoir pour répondre de manière adéquate à un éventail de besoins spécifiques, motiver les élèves, jongler entre le temps et les circonstances en période de confinement rendant l’attention des élèves incroyablement plus volatile.

En réalité, les enseignants ont besoin de plus d’investissements, d’infrastructures, de temps et d'aide.  Les entreprises comme Ericsson peuvent et se doivent de fournir cette aide pour nos employés et nos clients grâce aux opportunités que nous nous efforçons de créer dans la société. Par exemple :

  • Comment organiser, co-créer et exploiter un contenu de qualité
  • Comment soutenir l’arrivée de personnes novices dans un environnement numérique
  • Comment utiliser efficacement les différentes plates-formes et outils d'apprentissage numériques
  • Comment fournir des services numériques en temps réel : engager, gérer, faciliter, renforcer
  • Comment responsabiliser les étudiants par l'empathie, la réflexion sur la conception et l'esprit de croissance
  • Comment mesurer et favoriser une progression significative des compétences
l'importance de développer des compétences digitales

L'importance des compétences numériques : plus d'un milliard de personnes devront être formées d'ici 2030.


La transformation numérique est une transformation des compétences

Construire des compétences et des esprits critiques de manière inclusive n'a jamais eu autant d'importance qu'aujourd'hui.  Selon le World Economic Forum (WEF), "le monde est confronté à une urgence de requalification". Le WEF estime que "d'ici 2022, plus de 40 % des compétences de base requises pour exercer les emplois existants devraient changer", et que d'ici 2030, "plus d'un milliard de personnes devront être requalifiées" dans les emplois transformés par la quatrième révolution industrielle.

Les effets économiques du COVID-19 ont accéléré et intensifié encore plus ce fossé. Des secteurs entiers travaillent pour mettre en relation, requalifier et réorienter les personnes ou bien les entreprises.

Les compétences numériques sont au centre de cette révolution en matière de formations et seront les atouts sine qua none des travailleurs de demain. Nous constatons déjà que l'avènement de la 5G, de l’IoT, de l'intelligence artificielle et du machine learning à grande échelle nous conduit à une nouvelle dimension de connectivité : omniprésente et en temps réel, changeant fondamentalement notre monde.  La promesse de ces technologies est de remédier à certaines des inégalités numériques les plus urgentes grâce à une utilisation réfléchie et coopérative.

Toutefois, même les cas d’usage à court terme de ces technologies correspondent à des évolutions de l'industrie qui exigent une réinvention constante des compétences et des rôles. L'avènement de la 5G est un moment décisif pour l'apprentissage virtuel. Ce dernier permet de connecter les étudiants à des "communautés virtuelles" de grands enseignants, de contenus, de communautés et d'expériences. De plus de nouvelles technologies, comme la réalité virtuelle et la réalité augmentée continuent de multiplier les perspectives et d’ouvrir le champ des possibles.

Enfants apprenant sur un ordinateur

Ericsson Educate : combler le fossé des compétences numériques par la communauté, la connectivité et la co-création.

 

Il est donc essentiel de combler le fossé des compétences des travailleurs d’aujourd’hui afin de répondre à l'évolution rapide d’un monde façonné par les TIC (technologies de l'information et de la communication) demain.

Ericsson Educate a pour objectif de créer ce type de lien, à l'échelle de l’individu comme des sociétés, là où le besoin se fait le plus ressentir, et avec des partenaires et des organisations partageant cette vision de l’avenir : connecté et solidaire.

The Ericsson Blog

Like what you’re reading? Please sign up for email updates on your favorite topics.

Subscribe now

At the Ericsson Blog, we provide insight to make complex ideas on technology, innovation and business simple.