L’importance des communications lors de catastrophes

Disponible en English Français

Ericsson célèbre cette année les 20 ans d’Ericsson Response. Ce programme a pour objectif de permettre au personnel des organismes humanitaires et aux équipes médicales de bénéficier de réseaux de télécommunications fonctionnels. Cet article explique l’importance des réseaux de communication pour répondre aux enjeux humanitaires.

Ericsson Response Haiti

En 2000, un groupe de volontaires au sein d’Ericsson a eu une idée audacieuse. Ils avaient déjà compris le pouvoir des technologies de communication et le rôle qu’elles jouent lors d’un d'une catastrophe ; jusqu’alors elles étaient souvent laissées de côté. Si aujourd’hui cela nous semble évident, rappelons qu’à l’époque, le téléphone à clapet était roi et les portables permettaient seulement d’appeler et d’envoyer des sms. Le premier smartphone n’apparaitra que sept ans plus tard, et avec lui la généralisation de l’usage d’internet sur mobile.

 

Ces volontaires ont réalisé que les communications apportaient une aide précieuse aux équipes humanitaires. La capacité à échanger depuis l’intérieur et avec l’extérieur d’une zone sinistrée leur permettrait de réaliser leurs missions plus efficacement. Ils sauveraient un plus grand nombre de vies. C’est ainsi qu’est né Ericsson Response, un programme d’aide d’urgence qui a pour objectif d’améliorer les connexions entre équipes humanitaires sur le terrain.


Le rôle majeur des communications dans l’humanitaire 

Au cours des 20 dernières années, les volontaires Ericsson ont participé à plus de 50 missions dans 40 pays. Parmi elles, des catastrophes naturelles telles que l’ouragan Maria dans les îles Dominicaines et Porto Rico ou bien le cyclone Idai au Mozambique. Mais ce programme couvre aussi les urgences sanitaires comme la crise Ebola dans l’ouest du continent africain, les crises prolongées dans des endroits comme le Soudan du Sud, la République Centrafricaine, la République Démocratique du Congo…

Ericsson Response est un partenaire présent dès que le Programme Alimentaire Mondial demande de l’aide pour gérer une crise. Ericsson Response est partenaire des Services de Télécommunication d’Urgence, un réseau mondial d’organisations dirigées par le Programme Alimentaire Mondial. Il fournit des moyens de communication en cas de désastre. Ces communications peuvent s’avérer critiques pour sauver la vie des personnes sur le terrain. C’est pourquoi, il est crucial d’être en mesure de fournir des moyens de communication et de connexions internet dans les 48 heures suivant une catastrophe. Pour répondre à ces attentes, nos volontaires mettent de côté leurs tâches habituelles à la minute où une nouvelle crise est déclarée.

 

L’évolution des réponses aux catastrophes

Aujourd’hui, la communication et la connectivité sont tellement intégrées dans notre société qu’elles sont également - et parfois plus - importantes que les ressources matérielles par les possibilités qu’elles offrent. C’est pourquoi, lorsque les équipes de volontaires du programme Ericsson Response arrivent sur les lieux d’un sinistre, ils sont chargés de déployer ou rétablir la connexion entre ce lieu et le reste du monde.

Habituellement, on imagine l’aide humanitaire comme le fait d’apporter des ressources plus traditionnelles telles que de la nourriture, de l’eau, des couvertures, du personnel médical… Lors des premières missions, rien que de permettre un appel téléphonique était une avancée considérable en période de crise humanitaire. Aujourd’hui, à l’instar de tant d’autres industries, c’est tout le secteur qui est en train de vivre une révolution digitale. Avec la maîtrise grandissante des données - et la possibilité de passer des appels vidéo, d’accéder à des informations cruciales en ligne - nous sommes en mesure d’apporter des réponses bien plus approfondies et pertinentes à ceux qui ont besoin de notre aide.

Par exemple, au Mozambique en 2019, rétablir les communications a permis au World Central Kitchen de livrer des dizaines de milliers de repas aux populations en difficulté. Médecins Sans Frontières a également réussi à mettre en place une unité spécialisée dans la recherche d’un traitement contre le choléra. En restant connectée aux différents outils et informations dont l'équipe avait besoin, l'équipe a réussi à endiguer cette maladie avec succès.

Par ailleurs, les changements climatiques sont de plus en plus fréquents. Ils provoquent des catastrophes naturelles souvent plus violentes, des déplacements de masse et des bouleversements au sein des communautés. Dans le cas du Mozambique, des cyclones avec la force de Iday avaient pour habitude, historiquement, de frapper le pays tous les 9 ans. Cependant en 2019, ce sont deux cyclones qui ont touché le pays à quelques semaines d’intervalle.

 

Les communications font partie de nos codes sociaux

Depuis le début de ce programme, nous nous sommes concentrés sur les priorités plus immédiates des équipes humanitaires déployées sur le terrain. Cependant, les possibilités en matière de communication occupent maintenant une place considérable dans notre quotidien pour des milliards d’entre nous, et ce même en temps de crise.

Les populations touchées par des désastres ont d’autant plus besoin de rester en contact avec leurs proches. Mais aussi de continuer d’avoir accès aux informations en lien avec l’aide qui leur est fournie, l’éducation, les emplois… Tous ces éléments peuvent les aider à retrouver des jours meilleurs.

LP Svensson, un membre du programme Ericsson Response, se souvient du moment où les équipes ont décidé de progressivement élargir leurs missions. C’était à la suite de l’ouragan Maria dans les îles Dominique en 2017. Les volontaires d’Ericsson Response avaient pour habitude de fournir des moyens de communication à l’ensemble des communautés présentes sur place si elles en faisaient la demande, mais rarement de façon massive et généralisée. Cependant, lors de cette mission en 2017, LP et d’autres volontaires ont remarqué que 200 à 300 personnes venaient régulièrement au niveau des portes situées à l’extérieur de l’aéroport pour profiter du réseau.

----------------------------------------------------

Nous avons vu sur le lien satellite que nous avions la capacité, donc nous avons ouvert un accès à cet endroit. Nous avons ensuite étendu le réseau aux hôpitaux ainsi que d’autres endroits où des personnes se rassemblaient.

----------------------------------------------------

« Nous avons vu sur le lien satellite que nous avions la capacité, donc nous avons ouvert un accès à cet endroit. » raconte-t-il. « Nous avons ensuite étendu le réseau aux hôpitaux ainsi que d’autres endroits où des personnes se rassemblaient. »

“Au début, les personnes utilisaient le réseau simplement pour communiquer avec le reste du monde. “ continue-t-il. “Mais progressivement, la population l’a utilisé pour ajouter un peu de normalité à leur vie après la crise qu’ils venaient de traverser.”

 

S’assurer que nous restons connectés aujourd’hui et demain

Ce qui est unique à propos des volontaires de Ericsson Response, c’est leur dimension internationale. Ces volontaires sont originaires de 32 pays et parlent 32 langues. Ils représentent tout un portfolio de compétences clés au sein de notre entreprise allant des technologies, de l’expertise en ingénierie, de l’approvisionnement, de la distribution et des communications.

Mais peu importe le rôle, les points en commun que nos volontaires partagent sont l’engagement et le dévouement vis-à-vis des missions auxquelles ils participent - une combinaison de passion, engagement, sacrifices et professionnalisme.

Le programme Ericsson Response est une combinaison de partenariats construits dans le monde au cours de deux décennies - reposant sur la confiance et l’expérience. Nous comprenons tous à quel point le contexte humanitaire a eu un impact positif pour soulager les communautés affectées pendant les 20 dernières années.

L’une des forces de notre programme est sa flexibilité. Nous avons vu nos volontaires s’adapter aux challenges humanitaires au fil des années. Et aujourd’hui, nous nous retrouvons face à de nouveaux enjeux tels que les changements climatiques.

----------------------------------------------------

Lors de catastrophes naturelles, il est devenu évident que les communications sont une ressource dont les populations ont besoin et qui devraient être disponible pour tous.

----------------------------------------------------

Quand des personnes ne sont pas connectées, qu’elles ne peuvent pas joindre leurs proches ou leurs amis, elles se sentent particulièrement isolées. Le confinement, suite à l’épidémie de Covid-19, est l’exemple parfait pour s’en rendre compte. C’est en période de crise que nous nous rendons compte de l’importance des communications comme un véritable besoin ; qui doit être disponible pour tous. C'était d’ailleurs à la suite de cette réflexion que Lars Magnus Ericsson, un jeune ingénieur suédois, a fondé Ericsson en 1876.

Nous avons eu à cœur, depuis, d’œuvrer pour rendre les communications accessibles à un plus grand nombre. Et Ericsson Response est, à notre sens, l’une des meilleures façons de réaliser l’idée de notre fondateur.

 

En savoir plus

Apprenez en plus sur Ericsson Response.

Pour lire l’article de blog rédigé par Lars Ruediger ‘Ericsson Response: connecting volunteers and partners to help people in need’.

The Ericsson Blog

Like what you’re reading? Please sign up for email updates on your favorite topics.

Subscribe now

At the Ericsson Blog, we provide insight to make complex ideas on technology, innovation and business simple.