Skip navigation

Ericsson publie ses résultats du premier trimestre 2024

Disponible en English Français Svenska
Press release
Apr 16, 2024 13:48 (GMT +00:00)

Faits marquants du premier trimestre - Amélioration de la marge brute et de l'efficacité des coûts

  • Le chiffre d'affaires organique [1] du Groupe a baissé de 14% en glissement annuel, en raison d'une baisse de 19% du chiffre d'affaires de l'activité Réseaux. Le chiffre d'affaires a baissé à 53,3 (62,6) milliards de SEK (couronnes suédoises).
  • Le revenu brut hors charges de restructuration a diminué à 22,8 (24,9) milliards de SEK, la baisse des ventes ayant été partiellement compensée par une amélioration de la marge brute. Le revenu brut déclaré est de 22,7 (24,2) milliards de SEK.
  • La marge brute hors charges de restructuration s'est améliorée pour atteindre 42,7 % (39,8 %) grâce à un portefeuille de produits compétitifs, à des mesures de réduction des coûts, à une meilleure discipline commerciale, ainsi qu'à l'augmentation des revenus de licences des brevets. La marge brute est de 42,5% (38,6%).
  • L'EBITA hors charges de restructuration s'est élevé à 5,1 (4,8) milliards de SEK, avec une marge de 9,6 % (7,7 %), qui incluait un gain exceptionnel de 1,9 milliard de SEK. L’EBITA est de 4,9 (3,8) milliards de SEK.
  • Le revenu net est de 2,6 (1,6) milliards de SEK. Le bénéfice par action est de 0,77 (0,45) SEK.
  • Le flux de trésorerie disponible avant les fusions et acquisitions est de 3,7 (-8,0) milliards de SEK, reflétant une meilleure gestion du fonds de roulement.
  • La trésorerie nette au 31 mars 2024 est de 10,8 milliards de SEK, contre 7,8 milliards de SEK au 31 décembre 2023.
SEK b. Q1
2024
Q1
2023
YoY
change
Q4
2023
QoQ
change
Net sales 53.325 62.553 -15% 71.881 -26%
Sales growth adj. for comparable units and currency[2]  -14%
Gross margin[2] 42.5% 38.6% 39.8%
EBIT  4.100 3.046 35% 5.848 -30%
EBIT margin[2] 7.7% 4.9% 8.1%
EBITA[2]  4.893 3.848 27% 6.694 -27%
EBITA margin[2] 9.2% 6.2% 9.3%
Net income  2.613 1.575 66% 3.409 -23%
EPS diluted, SEK  0.77 0.45 71% 1.02 -25%

Measures excl. restructuring charges[2]
Gross margin excluding restructuring charges  42.7% 39.8% 41.1%
EBIT excluding restructuring charges  4.305 4.026 7% 7.368 -42%
EBIT margin excluding restructuring charges  8.1% 6.4% 10.3%
EBITA excluding restructuring charges  5.098 4.828 6% 8.214 -38%
EBITA margin excluding restructuring charges  9.6% 7.7% 11.4%
Free cash flow before M&A  3.671 -8.016 12.464 -71%
Net cash, end of period  10.805 13.573 -20% 7.832 38%

[1] Chiffre d'affaires ajusté en fonction des unités comparables et des taux de change
[2] Les mesures financières non conformes aux normes IFRS sont rapprochées, à la fin du présent rapport, des éléments les plus directement conciliables des états financiers.

Commentaires de Börje Ekholm, Président et CEO d'Ericsson

Au premier trimestre, nous avons continué à exécuter notre stratégie visant à renforcer notre leadership dans les réseaux mobiles, à mener une expansion ciblée sur le marché Enterprise et à poursuivre notre transformation culturelle. Nous avons maintenu notre position de leader sur le marché, mais comme prévu, nos clients ont continué à faire preuve de prudence dans leurs investissements. Dans ce contexte de marché difficile, nous avons enregistré une solide expansion de nos marges brutes. Cela souligne la compétitivité de nos solutions, l’impact de notre discipline commerciale et de nos actions sur les coûts.

Nous continuerons à optimiser nos activités de manière proactive, notamment par des mesures stratégiques de réduction des coûts, afin qu'Ericsson soit le mieux placé pour accroître la valeur pour les actionnaires. Nous sommes confiants dans notre stratégie et nous nous engageons à créer de la valeur à long terme pour nos actionnaires.

1er trimestre - Perspectives marché et focus sur l'exécution

Alors que les ventes organiques [1] ont diminué de -14%, nous avons atteint une marge brute [2] de 42,7%, généré un EBITA [3] de 5,1 milliards de SEK et une marge d’EBITA [3] de 9,6%.

Les ventes de l’activité Réseaux [1] ont diminué organiquement de -19% par rapport au même trimestre de l'année précédente, nos clients continuant à être prudents dans leurs investissements. Malgré cela, nous avons généré une importante marge brute [2] de 44,3 %, ce qui témoigne de notre leadership technologique, de notre portefeuille de produits compétitifs et des actions stratégiques que nous menons, notamment en matière de coûts.

En ce qui concerne l’activité Logiciels et Services Cloud, nous avons continué à mettre en œuvre notre stratégie visant à renforcer la performance des déploiements et la discipline commerciale. Nous avons dégagé une marge brute [2] de 37,4 % et notre marge d’EBITA [2] s'est améliorée en glissement annuel pour le cinquième trimestre consécutif. La marge d’EBITA [2] sur quatre trimestres glissants est de 3,0%.

Dans le segment Entreprises, le chiffre d'affaires a connu une croissance organique globale, mais a baissé dans le segment Plateformes de Communications Globales, affecté par la perte d'un contrat à faible marge au quatrième trimestre et par notre décision de réduire nos activités dans certains pays, dont l'impact devrait se poursuivre tout au long de l'année. Nous continuons à nous concentrer sur l'exploitation des activités actuelles pour soutenir la mise en place de notre plateforme de réseau mondial pour les API de réseau.

Nos revenus issus des droits de propriété intellectuelle ont continué à augmenter, avec un nouvel accord sur les licences de brevets 5G avec un fabricant de téléphones. Nous sommes confiants dans la poursuite de la croissance des recettes de nos brevets, grâce à d'autres accords 5G et à l'expansion dans d'autres domaines de licences. Le calendrier des contrats est fluctuant, car nous cherchons à optimiser la valeur des nouveaux accords.

Nous avons généré 3,7 milliards de SEK de flux de trésorerie libre [4] au premier trimestre, bénéficiant de nos améliorations opérationnelles et d'un fonds de roulement plus faible alors que nous venons d’achever une phase intense de déploiement de la 5G en Inde.

Nous avons annoncé de nouvelles mesures au cours du trimestre pour améliorer notre efficacité en matière de coûts et rationaliser les opérations, y compris des réductions d'effectifs. Il s'agit d'une action nécessaire pour positionner l'entreprise sur la voie du succès à long terme.

En mars, notre contrôleur indépendant a certifié notre programme de conformité. Il s'agit d'une étape importante dans la conclusion de notre accord de plaidoyer. Nous continuerons à mettre l'accent sur la culture et l'intégrité.

Exécuter notre stratégie

Notre stratégie vise à construire une entreprise Ericsson plus forte et plus rentable à long terme, avec l'objectif de saisir la prochaine vague d'innovation dans le domaine des réseaux grâce à une importante gamme de plateformes.

Au Congrès mondial de la téléphonie mobile de Barcelone, nous avons présenté des solutions matérielles et logicielles de pointe nécessaires pour construire les réseaux programmables et haute performance indispensables à la numérisation de la société. Notre secteur est en train de basculer d'une architecture intégrée verticalement à une architecture de réseau horizontale et basée sur le cloud - et Ericsson a pris la tête de ce développement.

Nous avons également franchi des étapes décisives dans notre stratégie visant à créer une plateforme de réseau mondiale pour les API de réseau, et avons annoncé trois partenariats clés avec Verizon, AT&T et Amazon Web Services, ainsi qu'un accord sur les API de communication avec KDDI. L'exposition des caractéristiques du réseau par le biais d'API favorisera la création de nouveaux services différenciés et sera cruciale pour la prochaine étape de la numérisation de l'entreprise et de la société.

Perspectives

Nous prévoyons que la baisse du marché des réseaux d’accès radio va se poursuivre, et ce au moins jusqu'à la fin de l'année, car les clients restent prudents dans leurs investissements et le rythme des investissements en Inde continue de se normaliser. Dell'Oro estime que le marché mondial des équipements RAN diminuera de 4 % en 2024, ce qui pourrait s'avérer optimiste.

Si les tendances actuelles persistent, nous nous attendons à ce que nos ventes se stabilisent au cours du second semestre, bénéficiant des récents contrats remportés et de la normalisation des niveaux de stocks des clients en Amérique du Nord. Au deuxième trimestre, nous prévoyons que la marge brute des réseaux, hors charges de restructuration, sera de l'ordre de 42-44%. Au second semestre, nos marges devraient bénéficier d'une meilleure répartition des activités. Nous restons également très concentrés sur l'amélioration du flux de trésorerie, grâce à notre discipline opérationnelle.

Notre stratégie d'entreprise vise à exploiter les capacités du réseau pour augmenter la croissance des recettes du secteur des télécommunications au-delà du niveau que la seule croissance du trafic pourrait atteindre. Nous créons de nouveaux produits et services différenciés pour aider nos clients dans cette transformation. En retour, cela soutiendra les niveaux d'investissement de l'industrie à plus long terme.

Bien que la dynamique à court terme soit difficile, nous restons pleinement engagés dans nos objectifs à long terme et nous continuons à nous concentrer sur l'augmentation de la valeur pour les actionnaires.

Börje Ekholm

Président-directeur général

[1] Chiffre d'affaires ajusté en fonction des unités comparables et des taux de change.

[2] Hors charges de restructuration.

[3] Hors charges de restructuration. Inclut un gain exceptionnel de 1,9 milliard de SEK, présenté dans le segment Autres.

[4] Avant les fusions et acquisitions.

NOTES AUX RÉDACTEURS

Vous trouverez le rapport complet avec les tableaux dans le PDF ci-joint ou sur www.ericsson.com/investors

SUIVEZ-NOUS SUR LES RÉSEAUX SOCIAUX: 

www.ericsson.com/fr

Twitter Ericsson France

Facebook Ericsson France

Ericsson Blog

Youtube Ericsson France

CONTACTS PRESSE: 

Ericsson France

Corinne Muller – Directrice de la Communication

medias.france@ericsson.com

A PROPOS d'ERICSSON

Ericsson permet aux fournisseurs de services de communication d'exploiter toute la valeur de la connectivité. Le portefeuille de l'entreprise couvre les domaines d'activité suivants : Réseaux, Logiciels et services cloud, Solutions sans fil d'entreprise, Plateforme de communication globale, et Technologies et nouvelles activités. Il est conçu pour aider nos clients à passer au numérique, à accroître leur efficacité et à trouver de nouvelles sources de revenus. Les investissements d'Ericsson en matière d'innovation ont permis à des milliards de personnes dans le monde de bénéficier des avantages de la mobilité et du haut débit mobile. L'action Ericsson est cotée au Nasdaq de Stockholm et au Nasdaq de New York. www.ericsson.com/fr