Skip navigation

Ericsson publie ses résultats pour le 3ème trimestre 2023

Disponible en English Français Svenska
Press release
Oct 17, 2023 12:43 (GMT +00:00)

Faits marquants du troisième trimestre - En ligne avec les attentes

  • Le chiffre d'affaires organique [1] du Groupe a baissé de -10% comparé au 3ème trimestre 2022. Les ventes du segment Réseaux ont baissé de -16%, tandis que les ventes des segments Entreprise et Cloud Software & Services ont connu une croissance organique. Le chiffre d'affaires a diminué de -5% pour atteindre 64,5 (68,0) milliards de SEK.
  • La marge brute hors charges de restructuration est de 39,2% (41,4%), principalement impactée par la modification du mix d'activités dans le domaine des réseaux. La marge brute déclarée est de 38,4% (41,4%).
  • L'EBIT est de -28,9 (7,1) milliards de SEK, affecté par une dépréciation de 31,9 milliards de SEK du goodwill lié à l'acquisition de Vonage.
  • L'EBITA hors charges de restructuration s'est élevé à 4,7 (7,7) milliards de SEK avec une marge d'EBITA de 7,3 % (11,3 %). L'EBITA publié est de 3,8 (7,6) milliards de SEK avec des charges de restructuration s'élevant à -0,9 (-0,1) milliard de SEK.
  • Le segment Cloud Software and Services a atteint le seuil de rentabilité EBITA [3] sur une base de quatre trimestres glissants.
  • Le résultat net (perte) est de -30,5 SEK (5,4). Le bénéfice par action dilué est de -9,21 SEK (1,56). Le résultat net hors dépréciation du goodwill est de 1,4 (5,4) milliard de SEK.
  • Le flux de trésorerie disponible avant les fusions et acquisitions est de -0,5 (2,5) milliard de SEK, affecté par la baisse de l'EBIT et l'augmentation du fonds de roulement lié aux grands projets de déploiement. La trésorerie nette au 30 septembre 2023 était de 1,6 milliard de SEK, contre 1,9 milliard de SEK au 30 juin 2023.
  • L'objectif de marge EBITA [3] à long terme de 15-18% est maintenu et Ericsson vise à l'atteindre dès que possible, sous réserve d'une reprise du mix marché.

Commentaires de Börje Ekholm, Président et CEO d'Ericsson

Dans un environnement opérationnel aux nombreux défis, Ericsson a enregistré des résultats pour le troisième trimestre conformes à nos prévisions. Comme le reste de notre industrie, nous nous attendons à ce que l'incertitude macroéconomique persiste jusqu'en 2024, ce qui a un impact sur la capacité d'investissement de nos clients. Nous relevons ces défis en nous concentrant sur les éléments que nous maîtrisons, à savoir la gestion des coûts et l'efficacité opérationnelle. Nous sommes en train de repositionner fondamentalement notre entreprise et nous continuons à mettre en œuvre notre stratégie pour étendre notre leadership dans les réseaux mobiles, développer nos activités d'entreprise et conduire une transformation culturelle durable.

Un troisième trimestre conforme aux prévisions

La performance du 3ème trimestre est conforme aux prévisions, avec une marge d'EBITA [2] de 7,3% et un EBITA [2] de 4,7 milliards de SEK. Le chiffre d'affaires organique [1] du Groupe a baissé de -10%, avec un recul organique de -16% pour les Réseaux, partiellement compensé par une croissance organique de 5% pour l’activité Cloud Software & Services et de 11% pour l’activité Enterprise.

Le chiffre d'affaires organique [1] de l'activité Réseaux en Amérique du Nord a baissé de -60% comparé au record du 3ème trimestre 2022, en raison de l'ajustement des stocks clients et d'un rythme de déploiement plus lent. En séquentiel, le chiffre d'affaires Réseaux a baissé de -2%, en ligne avec les tendances précédentes. La baisse en Amérique du Nord a été partiellement compensée par la croissance en Inde ainsi que par la reprise des investissements sur certains marchés 5G avancés.

Nos efforts pour accroître notre résilience et réduire la sensibilité aux variations des marchés portent leurs fruits. Malgré d'importants changements dans le mix du marché des réseaux, où l'Amérique du Nord est passée de 48 % à 23 % des ventes comparé au 3ème trimestre 2022, notre marge brute est restée haute, à 40 %.

Les réseaux de demain devront être de plus en plus résilients, ouverts, durables et intelligents. L’Open RAN joue un rôle important dans la réalisation de cette vision, et nous menons l'industrialisation de la cloudification, du fronthaul ouvert et de la gestion ouverte pour la programmabilité des réseaux. Plus d'un million de radios Ericsson sur le terrain sont préparées matériellement pour le fronthaul ouvert, ce qui souligne notre soutien à l'ouverture dans nos portefeuilles Cloud RAN et radio.

La division Cloud Software and Services a poursuivi son redressement. Avec un EBITA [2] de 0,4 milliard de couronnes suédoises au troisième trimestre, nous avons maintenant atteint un EBITA positif sur les quatre derniers trimestres. Bien que les résultats fluctuent d'un trimestre à l'autre en raison de la nature de cette activité, nous sommes en bonne voie pour atteindre au moins le seuil de rentabilité sur toute l'année 2023 et nous améliorer à partir de là.

Sur le segment Entreprise, nous avons constaté une forte croissance continue des solutions sans fil d'entreprise, et nous avons enregistré un deuxième trimestre consécutif d'EBITA positif pour la plateforme de communication mondiale.

La semaine dernière, nous avons annoncé une dépréciation de 32 milliards de couronnes suédoises du goodwill attribué à notre acquisition de Vonage. Depuis l'annonce de notre acquisition en 2021, les effets macroéconomiques contraires, notamment la hausse des taux d'intérêt et l'évolution des tendances de la demande, ont eu un impact significatif sur la capitalisation boursière des sociétés comparables à Vonage cotées en bourse.

Vonage est clé pour notre expansion dans le secteur Entreprise, où nous favorisons la prochaine vague d'innovation pour notre industrie. Nous avons récemment annoncé une étape importante, en partenariat avec Deutsche Telecom, pour être les premiers de l'industrie à offrir une opportunité marché estimée à 20 milliards de dollars d'ici 2028 [3]. En offrant des API de communication et de réseau aux développeurs et aux entreprises, nous ouvrons de nouvelles voies aux opérateurs pour monétiser leurs investissements dans les réseaux mobiles, et aux développeurs pour exploiter les capacités des réseaux afin de créer de nouvelles applications passionnantes. Nous constatons un intérêt significatif de la part des opérateurs pour le développement de ce marché.

Le flux de trésorerie disponible avant les fusions et acquisitions a diminué pour atteindre -0,5 (2,5) milliard de SEK, principalement en raison de l'augmentation du fonds de roulement pour les grands projets de déploiement tels que celui de l'Inde. L'année prochaine, avec la réduction du rythme de construction de ces projets, nous nous attendons à ce que le fonds de roulement diminue et que le flux de trésorerie disponible avant les fusions et acquisitions commence à se rapprocher progressivement de notre objectif à long terme de 9-12% des ventes nettes.

Perspectives d'avenir

Pour le quatrième trimestre, nous prévoyons des tendances de marché similaires à celles du troisième trimestre, tandis que l'impact de la réduction des coûts (cost-out) augmentera. Nous prévoyons une marge d'EBITA [2] d'environ 10% pour le groupe au 4ème trimestre 2023.

Nous prévoyons que l'incertitude qui affecte notre activité Réseaux mobiles persiste en 2024. Nous relevons de manière proactive les défis de l'environnement actuel et nous nous concentrons sur ce que nous pouvons contrôler, y compris la réduction des coûts. Nos actions de réduction des coûts ont déjà un impact sur le compte de résultat et nous prévoyons maintenant de réaliser 12 milliards de SEK d'économies d'ici la fin de l'année, ce qui représente une augmentation de 1 milliard de SEK par rapport à l'indication précédente. Nous continuerons à prendre des mesures décisives de réduction des coûts afin de nous assurer qu'Ericsson est bien positionné pour apporter de la valeur à nos actionnaires. La clé de l'exécution de notre stratégie est de maintenir intacts les investissements dans le leadership technologique et la transformation à long terme, tout en gérant notre bilan.

Le marché des réseaux mobiles a été stable pendant deux décennies, mais avec un caractère cyclique, et nous nous attendons à ce que cela continue. Toutefois, la croissance rapide des données mobiles, stimulée par de nouveaux cas d'usage, est le moteur qui permettra au marché de retrouver un niveau plus normal. Nous sommes également relativement tôt dans le cycle de la 5G, avec 75 % de tous les sites de stations de base radio, en dehors de la Chine, qui ne sont pas encore passés à la 5G mid-band. La dynamique concurrentielle sur les marchés de nos clients a tendance à entraîner une augmentation relativement forte des investissements lorsque le marché se retourne, et nous observons des signes positifs sur les marchés 5G les plus avancés.

Notre objectif à long terme de marge EBITA [2] de 15-18% demeure, et nous visons à l'atteindre dès que possible, sous réserve d'une reprise du mix marché. Compte tenu de l'incertitude actuelle, nous ne donnerons pas d'indications au-delà du quatrième trimestre 2023. Comme le moment de la reprise du mix marché est entre les mains de nos clients, nous prévoyons prudemment que les conditions actuelles du marché se maintiendront jusqu'en 2024. Nous gérons nos activités en conséquence, en mettant l'accent sur la gestion des coûts et l'efficacité opérationnelle. Lorsque le marché reprendra, nous disposerons d'un levier opérationnel important grâce aux mesures que nous prenons.

Bien que la dynamique à court terme soit incertaine, nous sommes convaincus que la reprise viendra. Notre objectif est de faire d'Ericsson une entreprise plus rentable, en revenant à notre niveau cible en matière de flux de trésorerie et en saisissant la prochaine grande vague d'innovation réseau grâce à une activité de plateforme substantielle.

Börje Ekholm, Président et CEO d'Ericsson

 

SEK b. Q3
2023
Q3
2022
YoY
change
Q2
2023
QoQ
change
Jan-Sep
2023
Jan-Sep
2022
YoY
change
Net sales 64.5 68.0 -5% 64.4 0% 191.5 185.6 3%
Sales growth adj. for comparable units and currency[2]  -10% -7%
Gross margin[2]  38.4% 41.4% 37.4% 38.1% 41.9%
EBIT (loss)  -28.9 7.1 -0.3 -26.2 19.2
EBIT margin[2] -44.8% 10.5% -0.5% -13.7% 10.3%
EBITA[2]  3.8 7.6 -50% 0.5 8.2 20.0 -59%
EBITA margin[2] 5.9% 11.2% 0.8% 4.3% 10.8%
Net income (loss)  -30.5 5.4 -0.6 -29.5 12.9
EPS diluted, SEK  -9.21 1.56 -0.21 -8.96 3.80
Measures excl. restructuring charges[2]
Gross margin excluding restructuring charges  39.2% 41.4% 38.3% 39.1% 41.9%
EBIT (loss) excluding restructuring charges  -28.0 7.2 2.8 -21.2 19.3
EBIT margin excluding restructuring charges  -43.5% 10.6% 4.4% -11.1% 10.4%
EBIT excluding restructuring and goodwill impairments  3.9 7.2 -46% 2.8 37% 10.7 19.3 -45%
EBIT margin excluding restructuring and goodwill impairments  6.0% 10.6% 4.4% 5.6% 10.4%
EBITA excluding restructuring charges  4.7 7.7 -39% 3.7 28% 13.2 20.2 -35%
EBITA margin excluding restructuring charges  7.3% 11.3% 5.7% 6.9% 10.9%
Free cash flow before M&A  -0.5 2.5 -5.0 -13.5 5.3
Net cash, end of period  1.6 13.4 -88% 1.9 -15% 1.6 13.4 -88%

[1] Chiffre d'affaires ajusté en fonction des unités comparables et des taux de change

[2] Hors charges de restructuration

[3] Les API de réseau, source de nouvelles sources de revenus pour les entreprises de télécommunications et les partenaires STL

SUIVEZ-NOUS SUR LES RÉSEAUX SOCIAUX: 

www.ericsson.com/fr

Twitter Ericsson France

Facebook Ericsson France

Ericsson Blog

Youtube Ericsson France

CONTACTS PRESSE: 

Ericsson France

Corinne Muller – Directrice de la Communication

medias.france@ericsson.com

A PROPOS d'ERICSSON

Ericsson permet aux fournisseurs de services de communication d'exploiter toute la valeur de la connectivité. Le portefeuille de l'entreprise couvre les domaines d'activité suivants : Réseaux, Logiciels et services cloud, Solutions sans fil d'entreprise, Plateforme de communication globale, et Technologies et nouvelles activités. Il est conçu pour aider nos clients à passer au numérique, à accroître leur efficacité et à trouver de nouvelles sources de revenus. Les investissements d'Ericsson en matière d'innovation ont permis à des milliards de personnes dans le monde de bénéficier des avantages de la mobilité et du haut débit mobile. L'action Ericsson est cotée au Nasdaq de Stockholm et au Nasdaq de New York. www.ericsson.com/fr