Ericsson publie ses résultats pour le 1er trimestre 2020

Disponible en English Français Svenska

Commentaires de Börje Ekholm, Président et CEO d’Ericsson

Press release
avr. 22, 2020 13:40 (GMT +00:00)

 

Nous traversons une période sans précédent avec le Covid-19 qui a eu un impact direct ou indirect sur le monde entier. Tout au long de cette crise, nos décisions sont conduites en plaçant la sécurité et la santé de nos employés, de nos clients et de nos partenaires en priorité. Ericsson a obtenu de bons résultats au cours du premier trimestre, avec un impact limité de la pandémie de Covid-19. Un indicateur important de l'exécution de notre stratégie est l'amélioration de la marge brute. La marge brute[1] du premier trimestre a augmenté pour atteindre 40,4 %, comparé aux 38,5 % enregistrés sur le premier trimestre de l’année précédente, grâce à des améliorations dans tous les segments d’activités. Nous nous attendons à ce que notre industrie fasse preuve de résilience tout au long de la pandémie et nous sommes bien positionnés avec notre offre de produits 5G et notre structure de coûts compétitives. Il existe une incertitude à court terme concernant les volumes de ventes en raison du Covid-19 et de la situation macroéconomique, mais avec la visibilité actuelle, nous n'avons aucune raison de modifier nos objectifs financiers pour 2020 et 2022.

Dans le segment Réseaux, la marge brute[1] a augmenté pour atteindre 44,6 % comparé à 43,2 % sur le premier trimestre de l’année précédente, ce qui reflète les solides fondamentaux de l'entreprise, avec une forte activité dans plusieurs régions. Un mix d'activités favorable a plus que compensé une part accrue de contrats stratégiques et l'effet négatif attendu de l'acquisition réalisée dans le domaine des antennes et des filtres. La marge d'exploitation [1] a atteint 16,8 %.

Nous constatons une forte dynamique dans le segment des Digital Services. Nous sommes confiants en ce qui concerne notre offre et notre position sur le marché. Des opérateurs de premier plan nous ont attribué plusieurs contrats 5G Core, qui devraient commencer à générer des revenus à partir de 2021. Alors que la rationalisation du portefeuille existant va se poursuivre, nous augmentons les investissements en R&D dans notre portefeuille 5G et dans notre portefeuille cloud natif pour saisir les nouvelles opportunités. L'exécution du plan se poursuit, mais les bénéfices varieront d'un trimestre à l'autre. Au premier trimestre, les ventes corrigées des variations monétaires ont diminué de -9 % en raison du nombre réduit de projets achevés et de l'impact quelque peu négatif du Covid-19, l'accès à certains réseaux de clients étant limité. En outre, les ventes de matériel des gammes précédentes ont diminué conformément à notre stratégie. Cependant, élément fondamental de notre stratégie, les ventes de logiciels ont augmenté et la marge brute [1] a atteint 40 %, malgré l’impact négatif de -0,2 milliard de couronnes suédoises de l'un des rares contrats critiques restants.

Dans le domaine des services managés, nos investissements dans l'automatisation et l'IA continuent de contribuer à l'amélioration de la marge brute. Il y aura des variations trimestrielles en fonction des ventes additionnelles et des coûts, mais les marges ont été établies à un niveau plus élevé.

Notre position de trésorerie s'est encore renforcée grâce à un flux de trésorerie disponible avant fusion et acquisition de 2,3 milliards de couronnes suédoises au cours du trimestre. Cela a encore renforcé notre résilience, ce qui nous permet de continuer à investir dans notre leadership technologique. Dans le même temps, nous poursuivrons nos efforts d'efficacité et de réduction des coûts pour accroître encore notre compétitivité.

Les fondamentaux de notre activité restent solides. Avec la croissance des données en général et le travail à domicile comme nouvelle norme dans de nombreux pays, une bonne connectivité est plus importante que jamais. Pour 2020, nous estimons que le marché du RAN [2] croîtra de 4%, mais pour le deuxième trimestre, nous prévoyons une croissance séquentielle des ventes légèrement inférieure à la normale, car les incertitudes ont un impact négatif sur la croissance à court terme. Le Covid-19 et les mesures prises par les gouvernements pour ralentir la propagation rendent notre prestation de services et notre offre plus difficiles en raison des blocages et des restrictions de voyage dans de nombreux pays. En outre, bien que nous n'ayons pas encore constaté d'effets importants sur la situation de notre demande, il est prudent de penser que le ralentissement de l'économie générale pourrait amener certains opérateurs à retarder leurs programmes d'investissement.

Nos équipements 5G sont utilisés dans 29 réseaux « live » sur quatre continents. Une autre preuve de notre leadership technologique nous a valu une part de marché accrue de la part d'un des opérateurs en Chine. La valeur totale et l'impact sur les marges des déploiements de la 5G en Chine seront évalués après que tous les opérateurs auront pris des décisions concernant leurs parts de marché.

Si nous avons réussi à améliorer notre position en Europe, nous sommes préoccupés par le fait que les investissements européens en 5G soient retardés. Cela signifie que l'Europe pourrait prendre du retard sur une infrastructure numérique essentielle pour l'avenir. La criticité de l'infrastructure numérique a été démontrée une nouvelle fois pendant la pandémie. Nous pensons que les gouvernements devraient encourager les investissements dans la 5G comme moyen de relancer les économies.

Les objectifs financiers pour 2020 prennent en compte une part croissante de contrats stratégiques, incluant la 5G en Chine. Nous prévoyons qu'une part plus importante de ces contrats pèsera sur la rentabilité au deuxième trimestre plutôt que d'être répartie de manière égale sur l'année. Les améliorations opérationnelles se poursuivront et devraient compenser en partie l'impact négatif.

La fusion d'opérateurs approuvée en Amérique du Nord devrait donner une impulsion encore plus forte à la 5G et nous prévoyons une intensification des investissements au cours du second semestre de l'année. Toutefois, notre contrat de services managés devrait subir des effets négatifs dans le temps, à partir du deuxième trimestre.

Nous sommes bien positionnés, avec un bilan solide et une position concurrentielle solide basée sur notre portefeuille 5G, prêt à tenir toutes les promesses de la technologie 5G. Un facteur clé de notre croissance à long terme est de fournir à nos clients des solutions à la pointe de la technologie. Nous sommes déterminés à sortir de la situation de Covid-19 dans une position concurrentielle plus forte et nos investissements en R&D sont une pierre angulaire stratégique que nous ne sacrifierons pas. Nous poursuivons également nos investissements dans la transformation numérique, qui devrait générer des avantages concurrentiels.

La perturbation massive causée par le Covid-19 a démontré le caractère critique du réseau dans la société actuelle et nous travaillons actuellement en étroite collaboration avec nos clients pour maintenir leurs réseaux en fonctionnement. Pendant cette période, notre approvisionnement et notre prestation de services ont fonctionné avec une interruption limitée. Nous avons rapidement décidé d'encourager une majorité de notre personnel à travailler à distance et nous sommes très fiers de nos employés qui ont servi nos clients sans relâche pendant cette période. Nos plans de continuité d’activités ont permis de sauvegarder les opérations au cours du premier trimestre et nous continuerons à travailler pour améliorer encore notre résilience, par exemple en augmentant les stocks de composants critiques. Dans le même temps, plus le confinement se prolonge dans de nombreux pays, plus nous risquons de voir d’éventuelles perturbations de nos chaînes d'approvisionnement.

L'incertitude mondiale actuelle exige une attitude d'humilité dans les prévisions à court terme. Nous restons positifs sur les perspectives à long terme, mais le deuxième trimestre sera probablement un peu plus mou que la normale en raison du calendrier des contrats stratégiques et de l'incertitude induite par le Covid-19. Il est impossible de prédire quand les restrictions visant à endiguer la pandémie seront levées et à quoi ressemblera la reprise. Cependant, avec la visibilité actuelle, nous maintenons les objectifs pour 2020 et 2022.

SEK b. Q1
2020
Q1
2019
YoY
change
Q4
2019
QoQ
change
Net sales 49.8 48.9 2% 66.4 -25%
 Sales growth adj. for comparable units and currency  -2%
Gross margin  39.8% 38.4% 36.8%
Gross margin excluding restructuring charges  40.4% 38.5% 37.1%
Operating income  4.3 4.9 -12% 6.1 -30%
Operating margin  8.7% 10.0% 9.2%
Operating income excl. restr. charges & items affecting comparability in 2019[1]  4.6 3.5 30% 6.0 -23%
Operating margin excl. restr. charges & items affecting comparability in 2019[1]  9.3% 7.2% 9.0%
Net income  2.3 2.4 -5% 4.5 -49%
EPS diluted, SEK  0.65 0.70 -7% 1.33 -51%
Free cash flow before M&A  2.3 3.5 -33% -1.9
Net cash, end of period  38.4 36.1 6% 34.5 11%

 

Lien vers le rapport complet

_______________________________________________

[1] Excluant les charges de restructuration

[2] Estimation Dell’Oro